MY FIRST WEEK AS AN INTERN

I started my internship at Wolfestone on Tuesday, April 10th  2012. As you would expect, I was quite nervous before starting because I was wondering whether I would be able to understand everything I would be asked to do… So I arrived at 9.30am, a bit anxious. When I presented myself at reception, I explained that I was the new intern and Rob, the Sales Manager, went off in search for Emma Roome, the HR manager. When she arrived, we went straight to the staff room so that she could explain to me everything about the company, its policies, its different departments… And as soon as we talked, I felt more “relaxed”. I knew that the company would be a friendly one and I had not made a mistake in my choice of Internship destination. After we talked for around an hour, Emma took me on a tour of the house (because Wolfestone offices are actually located in a four storey town house, which gives it a warm atmosphere) so that I could meet everyone and not feel lost. I have to say that everybody was really nice to me. I immediately felt that even if I was not able to do something, everyone would take time to help me.

Then, it was high time to start working but as my mentor was on annual leave and due to come back the week after; Emma gave me some tasks to do. First of all, I had to read the handbook of the company to give me a better understanding of the background and aims and objectives of the company. Then, I had to fill in a document in which I had to write what I expected to improve on and learn while working at Wolfestone. It is really important for my mentor and the other staff to know that so that they can have a better idea of what they can give us to do. As a trainee, I think it is quite comforting to know that we are not here to make coffee or anything else. Wolfestone really wants their interns to learn.

After everything was done, I was asked to do some work on the supplier database. It took me 4 days to complete this task (as I was also given short translations to do by other members of the team) but I finally made it.

I really enjoyed my first week at Wolfestone and as I’ll be here for about 3 months, I am sure everything will be fine for me. I already feel I am part of the team even if I know I still have some progress to make but that is the reason why I am here: I can’t wait to learn more about this translation company. If anyone wants to do an internship in this sector, I would strongly advise you to come to Swansea if you can. And last but not least, Welsh people are so warm; I know I won’t miss my country at all for the next 3 months.

French Version:

MA PREMIERE SEMAINE DE STAGE

J’ai débuté mon stage à Wolfestone Translation le 10 avril dernier. Comme à mon habitude, j’étais un peu nerveuse avant de commencer car je me demandais si j’allais pouvoir comprendre tout ce qu’on allait me demander de faire. J’étais donc un peu anxieuse en arrivant le premier jour. Quand je suis entrée, j’ai signalé que j’étais une nouvelle stagiaire et Rob, le directeur des ventes, est parti à la recherche d’Emma Roome, la directrice des ressources humaines. Quand elle est arrivée, nous nous sommes allées dans la salle du personnel pour qu’elle puisse tout m’expliquer concernant l’entreprise : les différentes politiques à respecter, les différents départements qui la composent… Et dès que nous avons commencé à parler, je me suis tout de suite sentie à l’aise : j’ai su que l’ambiance générale serait plutôt amicale et je ne me suis pas trompée. Apres avoir discuté pendant un peu plus d’une heure, nous avons visité la maison (et oui, les bureaux de Wolfestone Translations sont installés dans une maison de quatre étages ce qui rend l’entreprise encore plus chaleureuse) pour que je puisse rencontrer tout le monde et que je ne me sente pas perdue. Tout le monde s’est montré très accueillant, j’ai de suite compris que si je ne parvenais pas à entreprendre quelque chose, je pourrai trouver de l’aide.

Puis, ce fut l’heure de se mettre au travail mais comme mon mentor n’était de retour que la semaine suivante, Emma m’a donné quelques petites choses à faire. Tout d’abord, j’ai dû lire le «handbook » de l’entreprise de façon à m’informer le mieux possible. Ensuite, j’ai dû compléter un document dans lequel je devais écrire ce que je voulais améliorer et apprendre durant mon stage. Il faut savoir que pour toute l’équipe, c’est très important de connaître nos attentes pour qu’ils aient une meilleure idée de ce qu’ils peuvent nous confier. En tant que stagiaire, je dois avouer que c’est plutôt plaisant de savoir que nous ne sommes pas là pour faire des cafés ou autre, on nous accorde de l’importance. L’une des règles d’or de l’entreprise, c’est de voir ses stagiaires évoluer le mieux possible.

Une fois que tout était fait, on m’a demandé de travailler sur les bases de données des traducteurs. Cela m’a pris 4 jours (car de temps en temps on me confiait de petites traductions) mais j’y suis arrivée.

J’ai vraiment adore ma première semaine au sein de Wolfestone Translations et comme je suis là pour 3 mois, je suis sûre que tout ira bien pour moi. J’ai déjà le sentiment d’appartenir à l’équipe, même si je sais qu’il me reste encore beaucoup de progrès à faire. Mais je suis là pour ça, je suis impatiente d’en connaître plus sur l’entreprise ainsi que le sur secteur de la traduction. Si j’ai bien un conseil à donner à quiconque veut faire un stage dans cette branche, tentez votre chance avec Wolfestone et venez donc à Swansea. Et je ne peux terminer mon rapport sans vous parler des gallois qui sont des gens très accueillants : je suis sûre que la France ne me manquera pas durant ces 3 mois.